CE QU’ON DIT DE NOUS

«Le consultant de Réseau CS a été formidable. Les participants provenaient d'horizons différents. Le consultant a réussi à nous rassembler pour souligner nos points forts et les problématiques communes. Nous avons accompli beaucoup dans ses quelques heures.»

Le Centre francophone  à Thunder Bay, un exemple à suivre

Patrick Delorme, Consultant bilingue en promotion de la santé, Réseau CS
 
CentreFranco
 
La naissance d’une coopérative

Nous sommes au mois de mars de l’an 2000. Une belle aventure voit le jour au sein de la communauté francophone de Thunder Bay. Une coopérative dénommée : Regroupement des organismes francophones de Thunder Bay (ROFTB Inc.) vient de naître. Son but, mettre sous un même toit, des organismes francophones pour développer des projets et des services visant à l’épanouissement de la communauté francophone du Nord-Ouest de l’Ontario. Six (6) organismes francophones de la place sont membres fondateurs de la coopérative.
Il s’agit de :
 
Du « Centre des francophones » au « Centre francophone » centrefrancophoneTB

En 2001, le rêve du ROFTB se réalise. Le ROFTB devient  propriétaire et gestionnaire d’un édifice situé au 292, rue Court Sud à Thunder Bay. Le premier « Centre des francophones » est né. Vers 2005-2006, les membres de la coopérative ont trouvé l’édifice trop petit pour répondre à leurs besoins et surtout à leur vision d’expansion. En plus, vu que le ROFTB n’avait aucun antécédent en matière de crédit, l’hypothèque est payée au prix fort. Maintenant que le ROFTB s’est bâti un dossier de crédit, il devient plus crédible et peut se permettre d’être plus ambitieux.

« Tout nouvel édifice acheté devra être rentable » me répète Claudette Gleeson, Coordonnatrice de projets actuelle du ROFTB. Pour éviter tout faux pas, vers la fin des années 2000 et au début des années 2010, le ROFTB se lance dans des études de faisabilité, d’évaluation des besoins et attentes des membres de la communauté et des plans d’affaires. « Toutes ses études auraient démontré le potentiel économique et la rentabilité d’un édifice plus spacieux », me confirme Claudette d’un ton confiant.

Sans perdre de temps, vers 2013, le ROFTB commence à chercher un nouveau local. Vers la fin de 2014-2015, le ROFTB vend l’ancien immeuble de la rue Court Sud à un autre groupe et achète un nouvel édifice qui se trouve au 234 de la rue Van Norman à Thunder Bay. C’est donc la naissance du  « Centre francophone» de Thunder Bay!

Un engagement durable et rentable

Les 6 membres fondateurs du ROFTB sont restés les mêmes depuis le début jusqu’à aujourd’hui. Ils sont tous propriétaires du nouvel espace. Pour le rentabiliser encore plus et diminuer l’hypothèque, la plupart des organismes fondateurs sont aussi locataires. La formule marche! D’autres partenaires francophones sont  aussi admis comme locataires. Pour le moment on retrouve :

Selon Claudette, il reste encore 1000 pieds carrés d’espace à rénover, des espaces qui peuvent servir soit à d’autres organismes ou à d’autres activités francophones.

L’union fait la force
 
MembresDeLaCommunaute Il est important de souligner que chaque organisme membre de la coopérative joue sa partition au sein du Centre francophone soit en apportant son expertise, soit en apportant sa contribution matérielle ou financière ou en ressources humaines. L’AFNOO, par exemple, offre son expertise dans la rédaction de proposition de projets et de demandes de fonds. L’Accueil francophone, de son côté, prend en charge une employée qui est à la réception, pour ne citer que ces deux (2) exemples. Se basant sur le principe que l’union fait la force, ces organismes sont convaincus qu’en se mettant ensemble, ils ont la possibilité d’obtenir plus de fonds et de constituer un levier pour faire avancer l’agenda des francophones du Nord-Ouest. Conjointement, ils font entre autres, des demandes de subventions au Fednor pour rénover les parties restantes de l’immeuble.

La contribution de Réseau CS
 
En août 2015, un mois avant l’emménagement au nouveau local, des consultations communautaires sont menées avec l’appui de Réseau CS. Ces consultations ont permis aux membres de la communauté de s’exprimer sur leurs attentes par rapport au Centre francophone. Entre autres, les francophones souhaitent y voir : une salle communautaire avec des activités socio-culturelles/récréatives régulières, un espace pour aînés et jeunes et un café francophone. ConsultationCommunautaire

Défis

En demandant à Claudette de m’indiquer quels étaient les plus grands défis rencontrés tout au long de cette belle aventure, elle m’a confié ceci :

« On a toujours été positif face aux défis. On a pris des risques calculés, même quand des fois certains partenaires n’y croyaient pas. Nos grands défis, c’est qu’il n’y a pas eu toujours de continuité dans les groupes; les conseils d’administration des organismes changent assez souvent et il faut toujours recommencer avec les nouveaux membres. La vision doit être répétée à chaque fois. Il faut aussi toujours s’assurer que l’édifice soit rentable ».

Toutefois, mon interlocutrice admet que la coopérative aurait dorénavant intérêt à faire une meilleure recherche sur les bailleurs de fonds pour mieux comprendre leurs exigences afin d’accéder plus aisément à leurs fonds.

Facteurs de réussite

Quels sont les facteurs de réussite du ROFTB?
 
Sans hésiter Claudette me livre les recettes de leur succès :

« Partenaires bien connectés et soudés comptant les uns sur les autres. Tous les membres et associés veulent le bien-être et la survie de la coopérative. L’exploitation et l’utilisation des talents qu’on retrouve dans la communauté. Ceux ou celles avec flair pour les affaires ou avec de grandes visions, ou encore avec des capacités de rédaction, etc. Les objectifs individuels font toujours place à la vision commune»
 
Ce n’est donc pas étonnant qu’à ce jour, le ROFTB n’a connu aucun déficit, ni aucune faillite.

Un agenda chargé à court, moyen et long terme :

•    Une campagne de levée de fonds (socio-financement) pour la modernisation de la salle communautaire est en cours. Le ROFTB espère récolter plus de 100 000 $ d’ici à l’automne 2016.

•    Le ROFTB coordonne le Franco Festival, les 23, 24 et 25 septembre prochains à Thunder Bay. « Nous allons occuper la rue Van Norman pendant ces trois (3) jours et la communauté francophone pourra faire la fête! » mentionne Claudette.

•    2017 : S’attaquer aux autres espaces qui ne sont pas encore exploités

•    2018-2020 : Exploitation du garage : Café communautaire en vue

•    2020-2025 : Acheter une propriété et construire

En guise de conclusion

J’ai eu le privilège de visiter personnellement le Centre francophone de Thunder Bay au dernier trimestre de l’année 2015. J’ai été fasciné de voir le dynamisme, la passion et l’engagement qu’affichaient les membres du ROFTB. Le Centre francophone de Thunder Bay est un vrai symbole de la vitalité et de l’unité de la francophonie dans le Nord-Ouest. L’initiative est un excellent exemple à suivre ailleurs particulièrement dans les communautés où les ressources francophones ne sont pas trop nombreuses.
 
Pour en savoir davantage :

Visiter le site Web du ROFTB : www.centrefranco.ca/
 
Personne-ressource du ROFTB
Claudette Gleeson : Coordonnatrice de projets bénévole du ROFT, ancienne présidente et actuelle VP de l’AFNOO
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Remerciements :

À  Mme Claudette Gleeson qui a gentiment accepté de donner une entrevue à Patrick Delorme pour la rédaction de ce récit.

Les propos ont été recueillis le mercredi 2 mars 2016 par Patrick Delorme.
Image not available

Joignez-nous les 20 et 21 novembre 2017. La conférence aura lieu à l’Académie BMO de Toronto.

Image not available

Appelez-nous pour découvrir comment nous pouvons vous aider à stimuler le changement dans votre communauté.

Image not available

Image not available

Le pouvoir de la réflexion: Introduction aux techniques d'évaluation participative

Image not available

La naissance d'une coopérative

Image not available

Comment mettre en place un comité consultatif fonctionnel et efficace

 

consultinginfowebsitefrench
 

 

Le blogue

ReseauCS Une taxe de 20 % réclamée sur les boissons sucrées au Canada https://t.co/VlnRJc4BNy
9hreplyretweet
ReseauCS Comment le milieu social joue dès l’enfance sur le #surpoids https://t.co/GUluDZqGxq
Mar 27replyretweet